• audreyomnes

Rencontre avec Sophie Boulate, aide médico-psychologique et Séverine Triart, aide-soignante au DASMO



Le DASMO, Dispositif d'Accompagnement et de Soins en Milieu Ordinaire, est un projet expérimental ouvert depuis le 1er janvier 2020.

Il s’agit d’un dispositif visant à accompagner des adultes lourdement handicapés et/ou en situation de polyhandicap, non accompagnés en établissement, dont le projet est de vivre à domicile qu’il soit familial, individuel ou collectif.

Des professionnels spécifiquement formés accompagnent le retour ou le maintien à domicile des personnes, en prenant en considération les spécificités de leurs besoins et de leurs attentes, ainsi que ceux de leurs aidants.

Une coordination des accompagnements est proposée en lien avec les partenaires de proximité existants. L'accompagnement est proposé 7 jours sur 7.

Après une période d’immersion au sein des différents établissements du Pôle Autonomie : FAM, MAS et FDV. Les professionnels du DASMO se mobilisent sur une situation depuis la mi-mars. Le confinement a interrompu les projets futurs d’accompagnement qui devaient se mettre en place sauf pour les situations d’urgence.

Sophie et Séverine, nous font part de leur vision sur l’accompagnement à domicile que propose ce nouveau dispositif. Chacune avec son expérience met à contribution ses compétences au service de la personne. Voici leurs témoignages :


Sophie : « Avec 9 ans d’expérience dans le service à domicile, j’ai voulu intégrer ce nouveau dispositif. Je suis faite pour le domicile, c’est un choix personnel. J’aime m’interroger constamment sur ce qu’on peut mettre en place avec la personne et créé de l’intérêt pour elle. Le rôle de l’aidant est très important quand on intervient à domicile, il est précieux. »


Séverine : « De mon côté, j’ai 15 ans d’expérience dans le service à domicile. Il y a réel besoin au niveau de cet accompagnement. On est là pour aider, guider, être à l’écoute, proposer des solutions. C’est un vrai plaisir pour moi d’aller à la rencontre des gens. »


Sophie : « Ce que j’aime aussi, c’est avoir ce lien de proximité avec la famille et le soutien que l’on peut leur apporter. Nous sommes à l’écoute de la famille, des contraintes du domicile et on s’adapte au maximum pour respecter le mode de vie de chacun. »


Séverine : « On rencontre tout type de personnes et c’est ça, qui fait la richesse du service à domicile. Nous ne sommes pas dans le jugement, on se doit de s’adapter à chacun en fonction de son mode de vie. »


Sophie : « Je donne l’image souvent d’une pièce de théâtre et ses acteurs pour imager mon métier. A chaque personne, je m’adapte et j’endosse un rôle. Tantôt, dans une relation de soutien et d’empathie, tantôt dans un rôle de guide, de médiateur. »


Séverine : « Nous faisons partie d’une équipe, mais nous sommes aussi beaucoup en autonomie. Cet échange en équipe est important pour travailler dans la même lignée et travailler les objectifs communs avec les personnes que l’on accompagne. Cet échange des pratiques est intéressant et riche. Notre expérience nous permet d’appréhender avec sérénité le travail en équipe. »


Sophie : « Nous ne sommes pas toujours d’accord et il faut que chacun, se réinterroge constamment sur sa pratique. Qu’est-ce qui fonctionne bien, qu’est-ce qui ne va pas ? L’échange avec les collègues de l’équipe permet aussi d’alimenter notre pratique quotidienne. »


A ce jour, on a une bonne connaissance des professionnels, des résidents, cela nous a permis de nous donner un aperçu du travail en établissement. On a découvert des professionnels d’autres établissements IME, CAJ, c’est super !