• audreyomnes

Un suivi repensé pour le Service d'Accompagnement de l'Accueil Familial


« Depuis le début du confinement, le SAAF (Service d'Accompagnement de l'Accueil Familial) a réduit ses visites à domicile aux situations d’urgence afin de préserver la santé des personnes accueillies, ainsi que des accueillants. Nous nous sommes interrogées en équipe, sur les meilleurs moyens d’adapter nos interventions en ces temps de crise sanitaire. En effet, la disponibilité et la proximité sont des caractéristiques importantes de notre service : dès lors, nous avons réfléchi à comment les maintenir sans pouvoir se rencontrer ?

Avec Emilie Goetzmann, coordinatrice du service, nous avons organisé un lien téléphonique régulier avec les accueillants et les personnes accueillies, qui peuvent également nous interpeller dès que le besoin s’en fait sentir. Certains d’entre eux nous contactent aussi simplement pour prendre de nos nouvelles !

A l’heure actuelle, aucune personne suivie par le SAAF n’a été déclarée positive au COVID-19. Je pense que cela est dû en partie au professionnalisme et à la réactivité des accueillants, qui avant même le confinement officiel, avaient déjà restreint leurs déplacements et ceux des personnes qu’ils accueillent, et pris un maximum de précautions pour les protéger.

Depuis cette date, ma collègue et moi-même avons aussi été amenées à soutenir d’autres services. J’ai ainsi apporté mon aide au SAVS de Coyolles pendant la première semaine du confinement, et depuis fin mars, j’interviens ponctuellement sur les foyers d’hébergement Résidence et Picardie. C’est une expérience enrichissante pour moi qui n’ai jamais travaillé dans ce type de structure.

Malgré la situation difficile, je trouve que les personnes accueillies au SAAF comme les résidents des foyers d’hébergement, font preuve d’une grande patience face aux restrictions imposées par la crise sanitaire. »

Florine BACHELET, Assistante de service social du SAAF