• stagiairecommunica3

Atelier d'écriture thérapeutique

« L'écriture peut être comparée au tissage de tissu, reliant des signifiants les uns aux autres pour former un texte. De l'informe provient une mise en forme, une réorganisation du chaos des idées par la pensées»

Catherine Jubert, art­-thérapeute


L'écriture est une façon d'aller à la rencontre de Soi, de dire et d'accepter ce que l'on ne s'avoue pas. Elle permet de se libérer en atteignant l'inconnu que l'on porte en Soi, qu'il soit traumatique, transgénérationnel, inconscient.


De nombreuses études ont démontré que le fait d'écrire ses sentiments négatifs allège leur impact en diminuant l'activité des régions du cerveau impliquée dans les émotions. L'écriture permet de libérer le psychisme des pensées et des émotions qui débordent mais pas seulement ... Elle permet également de libérer le corps de toutes ses tensions internes, résiduelles des non-dits utilisant les maux physiques comme seul moyen d'expression des maux psychiques.


L'atelier d'écriture permet de créer un espace, une structure sécurisante, un contenant aux pensées et aux émotions vécues comme douloureuses. Projeter sa souffrance dans un tel espace permet de revivre les événements avec une certaine distance, distance nécessaire afin de se réapproprier son histoire, son vécu ainsi que son ressenti. Il s'agit également d'y écrire le silence, de donner l'opportunité d'exprimer ce qu'il est impossible de dire.


De là, la possibilité de se libérer d'un poids émotionnel en favorisant une prise de recul sur son mal être peut être amorcée. L'objectif principal de l'atelier d'écriture thérapeutique, hormis la mobilisation des compétences cognitives et émotionnelles, est d'enclencher un processus de restauration du Moi effracté par une histoire douloureuse, un processus de reconstruction identitaire. Faire taire les passages à l'actes autoagressifs ou hétéroagressifs ainsi que les manifestations psychosomatiques pour faire place à la prise de conscience et l'acceptation de soi, la libération d'un espace psychique qui deviendra alors disponible pour introjecter une image positive de Soi.


Ainsi, cet atelier permettra de mettre du sens sur la souffrance en donnant à voir et à savoir l'expérience intime. Il permettra la sublimation des souffrances psychiques à travers une forme de mise en sens des maux par les mots.


Le groupe est composé de 5 travailleurs en situation de handicap encadrés par la psychologue clinicienne de l'établissement (Tiphanie Delalot-Phour) ainsi que par Mr Nicolas de la Rua (rappeur, vidéaste et cinéaste)

3 temps clefs ont était prévus pour ce groupe.


Le premier concernera l'écriture. Chaque travailleur écrira son texte en présence , et avec l'étayage de Mr de la Rua et de Mme Delalot-Phour.


Le second temps est un temps d'enregistrement de leur voix en studio. Chacun pourra expérimenter un moment pendant lequel on s'entend parler de Soi.


Le troisième est un temps de tournage du clip. Chacun d'entre eux sera confronté à sa propre image et devra grandement sortir de sa zone de confort afin de surpasser leurs appréhensions, leur timidité et leurs angoisses.


Tiphanie Delalot-Phour

Psychologue

Le clip est disponible ici :

https://youtu.be/aNSCDjobdpk

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout